Le Master Droit public

Le Master droit public de La Réunion a pour ambition d'offrir le meilleur de l'Université française en assumant pleinement son ancrage local. Par ses  enseignements élaborés en concertation avec les acteurs socio-économiques de l’île, par son équipe pédagogique composée pour moitié de professionnels, par son second semestre entièrement dédié à la mise en pratique, par son stage obligatoire, la formation vise à rendre les étudiants immédiatement opérationnels. Par la participation d’universitaires de renom, par ses conférences et colloques, par l’exigence d’un mémoire de recherche, par la valorisation de l’excellence, la formation permet de viser des concours de haut niveau, de trouver un emploi, d’effectuer ensuite un 2e Master plus spécialisé en France comme à l’étranger ou bien de poursuivre en thèse de doctorat. Master professionnalisant, Master universitaire, Master dynamique, Master d’excellence, le Master droit public de La Réunion rend le droit administratif intense. 

 

Le Master droit public vise à former de véritables juristes spécialisés en droit administratif. Il ne s’agit pas seulement de savoir comment appliquer ce droit, mais aussi de le contextualiser, de le comprendre, de penser ses évolutions. L’objectif est ainsi de former des juristes capables d’exercer, non seulement des fonctions d’exécution, mais aussi des fonctions de conseil, d’encadrement, de direction ou de recherche, que ce soit dans la fonction publique territoriale ou nationale, en cabinet d’avocats ou bien en entreprises (SPL, SEM, entreprises de BTP, etc.).

En Master 1, les étudiants ont la possibilité d’intégrer le parcours « classe préparatoire aux concours des Fonctions Publiques » (sélection sur dossier) qui prépare aux concours administratifs externes de catégorie A et A+ des trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière).

En Master 2, deux parcours sont proposés : le parcours Droit public des affaires  et le parcours Droit de l’action publique et des libertés.

Infos pratiques

Type de diplôme : Master (LMD)

Domaine : Droit, Économie et Gestion

Spécialité : Droit public

Lieu de déroulement de la formation :  Campus du Moufia 

Public concerné :  Formation initiale (M1 & M2)

                             Formation en alternance (M2)

Crédits ECTS : 120

Taux de réussite à l'examen : 90%

Taux d'insertion professionnelle : 91%

Le programme de la formation

Les enseignements permettent d’approfondir les bases du droit public acquises en Licence. Ils sont structurés dans plusieurs thématiques.

  • Droit public économique
  • Droit matériel de l’Union européenne
  • Droit de l’urbanisme
  • Droit de la concurrence
  • Contentieux des libertés
  • Droit de la responsabilité administrative
  • Droit de la santé publique
  • Rapports de systèmes juridiques
  • Anglais
  • PIX
  • Méthodologie
  • Droit des contrats publics
  • Droit de l’environnement
  • Droit des collectivités territoriales
  • Finances locales
  • Droit du service public
  • Systèmes juridiques comparés
  • Déontologie du juriste
  • Stage ou mémoire

Tronc commun 

  • Démocratie environnementale
  • Secteur public et para public local
  • Droit pénal des acteurs publics
  • Droit de l’aménagement
  • Droit des collectivités ultra-marines
  • Anglais (Préparation aux certifications standardisées : TOEIC, TOEFL, etc.)
  • Outils informatiques et gestion des données personnelles
  • Profil professionnel (Présentation du CV, rédaction de lettres de motivation, préparations aux entretiens)
  • Partage d’expérience professionnelles et éléments de contexte économique, politique et social.

 

Parcours Droit public des affaires 

  • Passation des marchés publics et des délégations de service public
  • Exécution des marchés publics et des délégations de service public
  • Contrats spéciaux de la commande publique
  • Acquisition et cession des propriétés publiques
  • Gestion des propriétés publiques
  • Droit et gestion des services publics locaux
  • Fiscalité des activités publiques
  • Financement des projets publics
  • Gestion financière des collectivités locales
  • Présentation et résolution de cas pratique
  • Rédaction de mémoires & plaidoiries
  • Méthodologie et pratique de la note de synthèse
  • Stage de 3 mois minimum avec mémoire professionnel OU Stage de 2 mois minimum avec mémoire de recherche OU Alternance avec mémoire professionnel
  • Entretien avec le jury sur des questions transversales de droit public

Parcours Droit de l’action publique et des libertés 

  • Procédure administrative non contentieuse
  • Obligations des décideurs publics
  • Gestion des espaces maritimes
  • Régimes de protection des espaces naturels terrestres
  • Droit des risques naturels
  • Acteurs publics dans l’espace OI
  • Grands systèmes juridiques et politiques dans l’OI

Des enseignants qui sont aussi des chercheurs

L’équipe pédagogique est composée de maîtres de conférences et de professeurs des universités françaises, attachés à l’Université de La Réunion:

  • Rémi BARRUÉ-BELOU, Maître de conférences en droit public
  • Didier BLANC, Professeur agrégé des universités en droit public
  • François CAFARELLI, Maître de conférences en droit public
  • Safia CAZET, Maître de conférences en droit public
  • Jacques COLOM, Maître de conférences HDR en droit public
  • Olivier DESAULNAY, Professeur agrégé des universités en droit public
  • Damien DESCHAMPS, Maître de conférence en sciences politiques
  • Olivier DUPÉRÉ, Maître de conférences en droit public
  • Julie DUPONT-LASSALLE, Maître de conférences HDR en droit public
  • Mathieu MAISONNEUVE, Professeur agrégé des universités en droit public
  • Alexandre MANGIAVILLANO, Professeur agrégé des universités en droit public
  • Hélène PONGERARD-PAYET, Maître de conférences HDR en droit public
  • Faneva RAKOTONDRAHASO, Maître de conférences en droit public
  • Anne-Sophie TABAU, Professeure agrégée des universités en droit public
  • Jean-Joseph TRAMONI, Maître de conférences en droit public
  • Wanda YENG-SENG, Maître de conférences en droit public

 

Chaque année, le Master droit public invite également des universitaires métropolitains et étrangers de renom. Ont ainsi déjà participé aux enseignements, séminaires et conférences du Master droit public :

 

  • Emmanuel AUBIN, Professeur agrégé des universités en droit public, Université de Poitiers
  • Guylain CLAMOUR, Professeur agrégé des universités en droit public, Université de Montpellier
  • Nicolas KADA, Professeur agrégé des universités en droit public, Université Grenoble Alpes
  • Grégory KALFLÈCHE, Professeur agrégé des universités en droit public, Université de Toulouse-Capitole
  • Didier LINOTTE, Professeur agrégé des universités en droit public, Université de Nice-Sophia Antipolis
  • Ferdinand MELIN-SOUCRAMANIEN, Professeur agrégé des universités en droit public, Université de Bordeaux
  • Xavier MAGNON, Professeur agrégé des universités en droit public, Université de Toulouse
  • Stéphane MOUTON, Professeur agrégé des universités en droit public, Université de Toulouse
  • Michel PRIEUR, Professeur émérite, Université de Limoges
  • Sophie NICINSKY, Professeure agrégée des universités en droit public, Université Paris I-Panthéon Sorbonne
  • Laurent RICHER, Professeur agrégé des universités en droit public, Université Paris I-Panthéon Sorbonne

Condition d'admission

  • Pour l’accès en 1ère année de Master : Être titulaire d’une licence en droit ou d’un titre équivalent
  • Pour l’accès en 2ème année de Master : Être titulaire d’un Master 1 en droit ou d’un titre équivalent.

Le Master 2 droit public fait partie des masters légalement autorisés à sélectionner ses étudiants (décret n° 2016-672 du 25 mai 2016). Une pré-sélection des candidats est effectuée sur dossier et la sélection définitive après un entretien.

 

Les compétences acquises

  • Maîtriser les fondamentaux du droit administratif (fonction publique, urbanisme, responsabilité administrative, actes administratif unilatéraux, etc.)
  • Choisir le contrat le plus adapté à la réalisation d’un projet public
  • Réaliser des montages contractuels complexes
  • Passer et exécuter les contrats de la commande publique
  • Acquérir le foncier nécessaire à une opération d’utilité publique
  • Gérer et valoriser les propriétés publiques
  • Réaliser des opérations d’aménagement
  • Utiliser la fiscalité au service de l’action publique
  • Bénéficier des fonds de financement de l’UE
  • Utiliser la procédure administrative contentieuse
  • Appréhender le risque pénal dans l’action publique
  • Optimiser la gestion des services publics
  • Connaître l’environnement juridique des SEM et SPL

Les savoir-être et savoir-faire validés

  • Capacité à s’exprimer en public
  • Capacité à travailler en équipe
  • Capacité rédactionnelle
  • Capacité à argumenter
  • Capacité à trouver des solutions
  • Capacité à faire des recherches
  • Sens de l’initiative et de l’autonomie

Le Master droit public bénéficie d’une solide réputation qui lui assure des taux d’insertion professionnelle élevés, notamment dans la fonction publique, premier employeur de l’île. Grâce à ses partenaires, le Master offre en plus des opportunités rares, telles que la participation à de prestigieux concours de plaidoiries (concours Cassin à la CEDH, concours Vedel au Constitutionnel, etc.) ou un stage d’exception pour le major de la promotion (ONU, Cour de cassation, Assemblée nationale, etc.).

Les opportunités de certifications durant la formation

  • PIX
  • CLES
  • TOEIC

L'opportunité de stage

  • OUI

Notamment au sein des services de nos nombreux partenaires.

L'aménagement d'études

  • OUI

Les étudiants justifiant de contraintes particulières peuvent être admis par le ou les responsable(s) de la formation à l'accomplir en deux ans.

Les + du Master

  • Un parrain de promotion prestigieux

Le parrain ouvre l'année du Master par un séminaire de rentrée de 10 heures.

  • Une rentrée solennelle
  • Le prix de la SPL Horizon

Ce prix est remis lors de la rentrée solennelle et récompense le meilleur mémoire du Master 2 droit public de chaque année.

  • Un stage d'exception

Ce stage peut être effectué par le major de promotion du Master 2 en France ou à l’étranger, à l’issue de l’année universitaire.

Les stages des majors des promotions précédentes se sont déroulés notamment à la Commission des Nations Unies pour le Développement du Commerce International (CNUDCI), au Conseil constitutionnel ou à l’Assemblée nationale. 

Les évènements du Master 2 Droit public

Jeudi 31 août - Conférence du Master 2 Droit public

Date et heure : Jeudi 31 août 2017 à 17 heures

Lieu : Salle du conseil Yves Guyon - Faculté de droit et d'économie

Télécharger : l'affiche  

Intervenant : Loïc GRARD, Professeur à l'université de Bordeaux

Organisateurs : 

Responsables du Master 2 Droit public, Julie DUPONT-LASSALLE et Mathieu MAISONNEUVE

 

Places limitées

 

Mardi 29 août - Journée d'étude : La loi du 28 février 2017 relative à l'égalité réelle en outre-mer : entre ambition et réalisation(s)

Date et heure : Mardi 29 août 2017 à 9 heures

Lieu : Amphithéâtre D2 - Faculté de droit et d'économie

Télécharger : l'affiche  - le programme (disponible prochainement)

En résumé :

L’heure n’est plus, pour les outre-mer français, à la recherche d’une égalité civique ou juridique qu’ils ont globalement acquis. Elle est à la revendication d’une égalité économique sociale, sanitaire, technologique ou bien encore culturelle avec l’Hexagone. C’est à celle-ci, et même au-delà, que la loi du 28 février 2017 de programmation « relative à l’égalité réelle outre-mer » entend répondre. Sur le long terme, l’objectif est ambitieux : engager les outre-mer sur la voie d’une résorption des écarts de niveaux de développement et de niveaux de vie. Sur le court terme, les réalisations ne manquent pas : « droit au retour » des fonctionnaires ultramarins ; préférence locale pour l’attribution des marchés publics ; protection des produits locaux ; amélioration de la continuité territoriale ; réforme de l’usucapion ; adaptation de la défiscalisation ; etc. Ambition véritable ou simple effet d’annonce ? Réalisations importantes ou mesures cosmétiques ? Autant de questions auxquelles des universitaires et praticiens, réunionnais et métropolitains, tenteront de répondre le mardi 29 août à l’invitation du Master 2 droit public de La Réunion, en présence de Mme Erika Bareigts, ancienne ministre des outre-mer et marraine de la promotion 2017-2018.

 

Organisateurs : 

Mathieu CARNIAMA, Julie DUPONT-LASSALLE et Mathieu MAISONNEUVE

 

Entrée gratuite

 

Conférence du Master 2 Droit public

 

Date et heure : Mardi 11 avril 2017 à 17 heures

Lieu : Salle du conseil - Yves Guyon - Faculté de droit et d'économie

Télécharger : Affiche.pdf

Intervenant :  Denys SIMON, Professeur à l’Université Paris I Panthéon - Sorbonne - École de droit de la Sorbonne

Organisateurs :

Julie DUPONT-LASSALLE et Mathieu MAISONNEUVE
Responsables du Master 2 Droit Public

Conférence du Master 2 Droit public

 

Date et heure : Mardi 28 mars 2017 à 17 heures

Lieu : Amphithéâtre D2

Télécharger : Affiche.pdf

Intervenante :  Marie-Anne COHENDET, Professeur à l’Université Paris I Panthéon – Sorbonne, Spécialiste de droit constitutionnel

Organisateurs :

Julie DUPONT-LASSALLE et Mathieu MAISONNEUVE
Responsables du Master 2 Droit Public

Mars 2017 - The legitimation of European Union differentiated integration

Date : Mardi 14 mars 2017 à 17 heures

Lieu : Salle des conseils Yves Guyon

Télécharger : Affiche.pdf

Intervenant :  Dr. Thomas MEHLHAUSEN, Professeur à l’Université de Postdam, Faculté des sciences économiques et sociales

Date : Lundi 29 août 2016 à 17 heures

Lieu : Amphithéâtre D2

Télécharger :Affiche.pdf

Intervenant : Frédéric ROLIN, Professeur à l'Université de Paris Sud et Avocat à la Cour

En quelques mots : 

Depuis le 1er avril 2016, la plupart des textes régissant la commande publique ont été abrogés et remplacés par d’autres. C’est en effet à cette date que sont entrés en vigueur l’ordonnance du 23 juillet 2015 et le décret du 29 mars 2015 relatifs aux marchés publics ainsi que l’ordonnance du 29 janvier 2016 relative aux contrats de concession, transposant en droit français les nouvelles directives de l’Union européenne.

Date : Mercredi 13 avril 2016 à 17h

Lieu : Salle D10 - Faculté de droit et d'économie

Télécharger :Affiche. pdf

Intervenant : Nicolas KADA, Professeur à l'Université de Grenoble - Alpes

Date : Jeudi 19 novembre 2015 à 14h

Lieu : Amphithéâtre D2 - Faculté de droit et d'économie

Télécharger :Affiche.pdf

Intervenant : Mattias GUYOMAR, Conseiller d'État

 

Date : Jeudi 19 novembre 2015 à 9h30

Lieu : Salle d'audience - Tribunal Administratif de La Réunion

Télécharger :Affiche.pdf

Intervenant : Mattias GUYOMAR, Conseiller d'État

 

Chers tous,

Le Master droit public a le plaisir de vous inviter à la conférence que donnera le Professeur Didier Blanc le mercredi 14 octobre à 17 heures dans l'amphithéâtre Louis Favoreu (D1) sur le thème : « Vers la Sixième République : changer de République ou changer la République ? ».

Question de fond susceptible d’intéresser tout citoyen, elle est aussi au coeur de l’actualité avec la publication il y a quelques jours du tome 1 du rapport Refaire la démocratie présenté par le groupe de travail sur l’avenir des institutions présidé par M. Claude Bartolone  : http://www2.assemblee-nationale.fr/14/commissions-permanentes/avenir-des-institutions

Espérant avoir l’occasion d’en débattre avec vous, nous vous souhaitons une très agréable semaine,

 

Julie Dupont-Lassalle & Mathieu Maisonneuve

Co-responsables du Master droit public

 

Télécharger :

Affiche.pdf

Article de presse


Date : Jeudi 16 octobre 2014 à 17h30,

Lieu : Salle Yves GUYON de la Faculté de droit et d'économie Saint-Denis

Télécharger : l'affiche

Intervenant : Emmanuel AUBIN, Professeur de droit public à l'université de Poitiers


Date : Jeudi 6 février 2014 à 18h

Lieu : Amphithéâtre D2 de la Faculté de droit et d'économie

Télécharger : l'affiche

Intervenant : M. Xavier MAGNON, Professeur de droit public à l'Université Toulouse I Capitole

Article de presse : "Intervention du Pr. DIEFENBACHER sur le cumul des mandats" 


La Réunion, multiconfessionnelle, ouverte sur les sociétés de l’Océan indien, résultat d’un formidable patchwork identitaire, est sans aucun doute le lieu idéal pour confronter l’un des grands principes de notre État unitaire avec les exigences actuelles du pluralisme culturel qui caractérise les sociétés française et réunionnaise.

Télécharger:

Date : 4 septembre 2012 à 8H30

Lieu : Amphithéâtre D2 de la Faculté de droit et d'économie

Télécharger : l'affiche et le programme

Organisateurs :
- Pr. Mathieu MAISONNEUVE
- Master 2 droit public
- Centre de recherche juridique
- Comité Régional Olympique et Sportif de la Réunion (CROS)

Participation financière :
- Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD)
- Electricité De France (EDF)
- Centre d'Etudes et de Recherche Administratives et Politiques (CERAP)
- Centre de Recherche sur le Droit des marchés et des Investissements Internationaux (CREDIMI)

 

Rassemblement sportif planétaire, les Jeux olympiques sont aussi une réunion du droit : du droit du Comité international olympique et de sa célèbre Charte de "nature constitutionnelle" ; du droit des fédérations internationales dont les sports sont au programme des Jeux ; du droit du pays hôte, éventuellement modifié pour l’événement ; du droit suisse, droit du siège territorial de l’Olympisme ; de la soft law internationale, appelant à l’antique trêve, ou de la convention de lutte contre le dopage de l’UNESCO, complément nécessaire du code mondial antidopage. Entre rapports de force et rapports de droit, le Mouvement olympique entretient avec les autres droits que le sien, au-delà des seuls Jeux, des rapports complexes, situés entre rêve d’autonomie, auquel l’Assemblée générale des Nations unies n’est pas forcément insensible ; prétention à l’internationalité, que la Confédération helvétique traite avec égards ; stratégie d’évitement, dont le Tribunal arbitral du sport est un élément décisif ; coopération normative, à travers l’Agence mondiale antidopage. L’Olympisme et les droits, l’Olympisme et le Droit, sont autant de sources de questionnement qui ont mobilisées à La Réunion, à l’initiative du Master droit public, certains des meilleurs spécialistes de droit du sport entourés d’universitaires d’autres spécialités. Leurs passionnantes réflexions sont rassemblées dans l'​ouvrage publié aux Presses Universitaires Aix-Marseille (PUAM 2015, collection du Centre de droit du sport d'Aix-Marseille, ​ISBN 978-2-7314-0972-7 2015-2). 

 

Concours Européen des Droits de l'Homme
29ème édition - Thématique 2014 : Droits de l'Homme et sport

 

 

Télécharger : le dossier de présentation

L’Université de La Réunion a participé au Concours européen des Droits de l’Homme René Cassin qui s’est déroulé en avril 2014 à Strasbourg, au sein de la Cour européenne des droits de l’homme. Ont représenté l’Université Ludovic ARTEON et Mathieu CARNIAMA, étudiants en M1 droit public en 2013-2014.

Le cas pratique a été publié le 9 décembre 2013 (http://concourscassin.eu). Le statut des équipes a été publié le 31 janvier 2014. L’équipe de l’Université de La Réunion est désignée défendeur, elle devra donc s’attacher à défendre l’Etat de Gimondie. Les étudiants ont envoyé leur mémoire écrit le 7 mars 2014. Vingt-neuf équipes ont participé à la phase écrite du concours, venues de toute l’Europe. Le 17 mars 2014, les résultats de la phase écrite ont été publiés. L’équipe de l’Université de La Réunion a été qualifiée pour les demi-finales, ainsi que les équipes du Collège d’Europe de Bruges, de Bâle, de Fribourg, de Lausanne, de Neuchâtel, de Paris I-Panthéon Sorbonne, de Paris Ouest Nanterre la Défense (pour les défendeurs), d’Aix-Marseille Université, de Galatasaray, de Lubjana, de Strasbourg, de Valenciennes, du Luxembourg, de Lille 2 et Pierre Mendes France (pour les requérants). Le 8 avril 2014, l’équipe s’est envolée pour Strasbourg.

 
Le Bâtonnier Thierry Gangate et l'équipe de l'Université de La Réunion

 

 

Le concours Georges Vedel, organisé par Lextenso éditions avec le parrainage du Conseil Constitutionnel et ouvert aux étudiants de Master 2, a pour objet de récompenser les deux meilleures plaidoiries, l'une en défense, l'autre en demande, sur une question prioritaire de constitutionnalité.

L’édition 2014 a rassemblé 17 universités représentant 21 masters avec un total de 78 étudiants. Présidé par Jean Gicquel, Professeur émérite à l'Université de Paris 1, le jury était composé de Claire Bazy Malaurie, membre du Conseil constitutionnel, Louis Boré, avocat au Conseil d'État et à la Cour de cassation, Isabelle De Silva, conseiller d'Etat, Pascale Modelski, bâtonnier du barreau des avocats de Grenoble et Yves Charpenel, premier avocat général à la Cour de cassation.

L’équipe de l’Université de La Réunion était composée :
- Morgan Pouly : étudiant en M2 droit des affaires,
- Anjeelee Beegun, Myriam de Chauveron, Victoria Hamony et Josselin Rio : étudiants en M2 droit public.

Les étudiants remercient les parrains qui ont participé au financement des billets d'avion :
- le Cabinet Landot : http://www.landot-avocats.net
- le Cabinet Racine Océan Indien : http://www.racine.eu
- Monsieur le Bâtonnier de Saint-Pierre : Maître Bernard Chane-Teng
- la Région Réunion : http://www.regionreunion.com
- le Master 2 de droit des affaires 
- le Master 2 de droit public 

Le concours s'est déroulé en deux phases :
La phase écrite consiste en la rédaction, par chaque équipe, d’un mémoire distinct et motivé soutenant l’inconstitutionnalité de la disposition ou défendant sa constitutionnalité devant une juridiction de l’ordre administratif ou de l’ordre judiciaire. Le mémoire rédigé est transmis à un jury qui note et arrête la liste des équipes admises à la phase orale. Le jury retient deux équipes « requérantes » et deux équipes « défenderesses ».
La phase orale consiste en la plaidoirie de la question de constitutionnalité devant le Conseil constitutionnel. Le jury tire au sort l’équipe requérante opposée à l’équipe défenderesse. Les mémoires des deux équipes opposées sont communiqués à chacune d’elles. La plaidoirie n’excède pas quinze minutes et a lieu hors la présence des autres équipes. Sur les 17 équipes, 4 étaient sélectionnées pour participer à la finale, Saint-Etienne contre Paris 1 et La Réunion contre Lille. A l'issue de la phase finale, deux équipes sont lauréates, une en demande et l'autre en défense. L’équipe réunionnaise s’est inclinée en finale face à celle de Saint-Etienne. 

(nouvelle fenêtre)">    (nouvelle fenêtre)">
L'équipe de l'université de La Réunion et les membres du jury

Consulter :
- Le règlement du concours : http://www.lextenso-editions.fr/reglement-du-concours-georges-vedel-2013-2014
- Les cas pratiques : 2014 - 2013 - 2012 - 2011

La rentrée du Master 2 droit public est un événement marquant le début de chaque année universitaire. Il vise autant à se connaître (entre étudiants du M1 et du M2 ; entre promotions du Master 2 droit public ; entre étudiants et professionnels ; entre universitaires et professionnels extérieurs) qu'à faire connaître (le diplôme de Master 2 en droit public ; le savoir faire des diplômés).

Pour atteindre ces objectifs, la rentrée du Master 2 droit public est articulée autour de :

  • Une présentation de la formation et de la nouvelle promotion par les directeurs du Master 2, en présence de l'ensemble de l'équipe pédagogique.
  • Un séminaire de deux journées organisé par les parrains de la promotion, sur la thématique de leur choix avec le projet pédagogique du Master 2
  • ​La remise du prix EDF Réunion par son directeur ou son représentant au major de la dernière promotion. Ce prix est doté de 500 euros.

 

La presse en parle...

Le Journal de l'ile du mardi 10 mai 2016 : "Elles ont remporté le prix René Cassin"

- Le Quotidien de la Réunion du lundi 9 mai 2016 : "Commémoration du 8 mai 1945" - Lauréates du concours René Cassin

Clicanoo.re le samedi 23 avril 2016 : "Les championnes de plaidoirie reçoivent leurs médailles"

Zinfos974.com le vendredi 22 avril 2016 : Université de La Réunion : "3 étudiantes récompensées au concours René Cassin"

- Le Quotidien de la Réunion du Mercredi 6 avril 2016 : "Concours de plaidoiries René Cassin"

 - Le Quotidien de la Réunion du jeudi 15 octobre 2015 : "La sixième République s'invite" - Pr Didier Blanc

- Le Journal de L'ile de La Réunion du 7 septembre 2015 :"Du master Droit public à l'emploi ou à la thèse"

- Article de presse :"Cinq étudiants réunionnais au concours Georges Vedel"

- Article de presse : "Intervention du Pr. DIEFENBACHER sur le cumul des mandats" 

 

Les poursuites d'étude

Préparation de concours administratifs ou d’examen professionnel, notamment au sein de l’IEJ ; Doctorat en droit ; Master 2 complémentaire.

Les principaux secteurs d'insertion professionnelle

Taux d’insertion professionnelle à 24 mois : 90%

  • Avocat spécialisé en droit public, après réussite à l’examen d’entrée à un centre régional de formation professionnelle des avocats,
  • Juriste dans une administration centrale ou déconcentrée, après réussite, par exemple, du concours d’accès à un Institut régional d’administration (IRA) ou directement par voie contractuelle,
  • Juriste dans une collectivité territoriale, que ce soit après avoir réussi le concours d’attaché territorial ou directement par recrutement contractuel,
  • Juriste dans une entreprise de service public, notamment dans les secteurs de l’eau, des énergies ou bien encore dans celui du développement durable,
  • Juriste dans une entreprise publique locale, telle qu’une société d’économie mixte ou une société publique locale,
  • Juriste dans un établissement public de coopération intercommunale ou dans un établissement public local ou national,
  • Magistrat administratif, après réussite du concours complémentaire pour le recrutement des conseillers de tribunaux administratifs et de cours administratives d’appel,
  • Juriste dans une administration centrale,

Le secteur du droit public est en constant recrutement, en particulier à La Réunion. Les emplois au sein de la fonction publique locale sont très prisés. Ces emplois supposent l’admission à des concours administratifs qui sera pleinement possible dans le cadre du Master droit public.

Le Président de la République F. Hollande a affirmé lors de son discours à l’Ile de La Réunion le 24 août 2014 : « Il y a une exigence de grande qualification pour les emplois dans les collectivités. Là aussi, ces concours doivent être préparés, ces formations doivent être dispensées pour que de plus en plus de Réunionnais puissent occuper ces fonctions régionales ».

 

Conformément aux engagements du Président, une classe préparatoire aux concours administratifs va voir le jour dès la rentrée 2016 pour les niveaux L2/L3 et à la rentrée 2017 pour le Master 1 droit public.

 

Le contact administratif

Masters 1 et 2

Mme Audrey BECQUART

Téléphone : 0262 93 84 08

Mail :audrey.becquart[at]univ-reunion.fr

 Les responsables pédagogiques

Parcours Droit de l’action publique et des libertés

M. Olivier DESAULNAY

Pr de droit public

Mail : olivier.desaulnay[at]univ-reunion.remove-this.fr

M. Rémi BARRUÉ - BELOU

Maître de conférences  en droit public

Mail : remi.barrue-belou[at]univ-reunion.remove-this.fr