Classes préparatoires au 1er concours de la Magistrature


Les classes préparatoires "Égalité des chances" favorisent la diversité du recrutement dans la magistrature et accompagnent les candidats méritants et motivés issus de milieux sociaux défavorisés.

Chaque année, trois classes préparent des jeunes diplômés aux épreuves du premier concours d'accès à l'ENM.

Les élèves, répartis entre Paris, Douai et Bordeaux, bénéficient d'une préparation de plusieurs mois se déroulant jusqu'au début des épreuves d'admission.

 

Candidater au 1er concours d'accès

Les candidats peuvent se présenter au maximum trois fois à chacun des trois concours d'accès à l'ENM. Seule la présentation physique aux épreuves est comptabilisée, et non le simple dépôt du dossier. Le nombre de places offertes aux concours est déterminé annuellement par le ministère de la Justice, en fonction des besoins prévisionnels en magistrats et des impératifs budgétaires.

 

Conditions d'accès

 

  • Être de nationalité française ;
  • Être âgé de 31 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours. Des dérogations sont fixées par diverses dispositions législatives ou réglementaires limitant un certain nombre de situations dans lesquelles les candidats peuvent bénéficier d'un recul de la limite d'âge ou ne peuvent pas se voir opposer une limite ;
  • Être titulaire d'un diplôme sanctionnant une formation d'une durée au moins égale à quatre années d'études après le baccalauréat, que ce diplôme soit national, reconnu par l'État ou délivré par un État membre de la Communauté européenne et considéré comme équivalent par le ministre de la Justice après avis d'une commission prévue par l'article 17-1 du décret n°72-355 du 4 mai 1972 modifié, ou d'un diplôme délivré par un Institut d'études politiques (IEP), ou encore avoir obtenu le certificat attestant la qualité d'ancien élève d'une École normale supérieure ;
  • Être de bonne moralité et jouir de ses droits civiques ;
  • Remplir les conditions d'aptitudes physiques nécessaires à l'exercice des fonctions.


Une formation d’excellence pour un métier varié :

Alternant les séquences d’études à l’École et les périodes de stages, les auditeurs de justice sont immergés dans la réalité du métier de magistrat tout au long de leur formation. Ils y découvrent les 6 fonctions du métier de magistrat : juge d’instruction, juge des enfants, juge d’instance, juge de grande instance, juge d’application des peines et substitut du procureur. La richesse du cursus reflète celle d’une carrière de magistrat : il peut tour à tour exercer plusieurs fonctions, passer du siège au parquet et inversement, et continuer à se former tout au long de sa carrière (l’ENM assurant la formation initiale et continue des magistrats).

 

 

En savoir plus sur l'École Nationale de Magistrature : www.enm.justice.fr